C’est parti ! 

Vendredi 28 février, 9h30 à l’Alliance Française. Nous accueillons les 28 enfants venus participer à notre nouveauté cette année : les Focus Groups. Ce sont des rendez-vous qui auront lieu régulièrement dans l’année pour discuter d’un sujet précis avec les enfants bénéficiaires des associations membres de l’OSCAPE.

Ce jour-là nous avons parlé des Droits de l’Enfant, puisque tous les enfants ont des droits et devraient en jouir pleinement. Ils sont énumérés et détaillés par la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, adoptée par les Nations Unis en 1989 et signée par la quasi-totalité des Etats, dont Madagascar en 1991. Cet atelier répond à un besoin de sensibilisation des plus jeunes à partir du constat suivant : tous ne sont pas conscients de leurs droits et du pouvoir de revendication qu’ils ont. Quand ils le sont, ils semblent confus dans la compréhension des notions de droits et devoirs.

Pour ce faire, les animateurs de Tanora Garan’Teen démarrent le focus groupe par une présentation des différentes activités de la matinée avant de séparer les enfants en deux groupes : les 10-14 ans et les 15-18 ans. L’atelier se déroule en deux temps, à chaque fois il s’agit de partir de ce que les enfants savent, constatent, se demandent, puis de leur apporter des éclaircissements. 

1ère mi-temps : Quels sont mes droits ? 

Munis de feuilles blanches et de crayons de couleurs, les jeunes commencent par dessiner les droits qu’ils pensent connaitre. Un à un, ils présentent et expliquent leurs illustrations à tout le groupe. Ensuite, c’est avec leurs corps et leurs mouvements que les enfants doivent faire preuve de créativité : place aux mimes ! Chacun leur tour, ils se voient attribuer dans le secret des autres, un droit qu’ils devront faire deviner.
Ils sont très bons ! Entre les coups de crayons et les gestuelles plutôt comiques, ils parviennent à faire émerger 4 droits parmi les principaux :

  • Le droit d’accéder aux loisirs
  • Le droit d’aller à l’école
  • Le droit de manger et d’être en bonne santé
  • Le droit d’avoir un foyer, une famille et de recevoir de l’amour

En continuant à échanger avec eux, les animateurs font une synthèse d’explication et d’éclaircissement sur ces 4 points clés et en rajoute un 5ème : le droit à l’information, l’expression et la participation. Un droit souvent oublié mais indispensable pour faire valoir les précédents. Les enfants aussi ont une voix, il faut les écouter.

2ème mi-temps : Quels contraintes et obstacles à la jouissance de mes droits ?  

 

C’est le moment pour les participants de nous montrer leurs talents d’acteurs ! Réuni en petits groupes, les animateurs leurs demandent de mettre en scène des sketchs. Les enfants présentent le ou les droits de leur choix : comment les appliquer au quotidien et ce qui les empêche d’être respectés. Quel dynamisme ! Après ce petit show, c’est l’heure d’un nouveau débrief. Les animateurs font le point sur les représentations effectuées, toujours en dialoguant avec les jeunes acteurs en herbe. C’est l’occasion de revenir sur les notions de droits et devoirs. La distinction n’est pas toujours évidente. Il en ressort une liste (non exhaustive) des devoirs établis par les enfants

  • Préparer le repas
  • Se brosser les dents
  • Ranger sa chambre
  • Faire la lessive
  • Respecter les grandes personnes
  • Ne pas être insolant
  • Faire des loisirs
  • Manger convenablement
  • Respecter les règlements
  • Dormir à l’heure
Ils se parent ensuite de leurs casquettes de citoyens et présentent leurs recommandations aux centres, aux parents, aux hommes et femmes politiques et à la société en général.

  • Avis aux responsables et éducateurs : écouter les enfants et être impartial
  • Conseil aux parents : Envoyer les enfants à l’école, faire attention à leur alimentation, ne plus faire preuve de violence
  • A l’Etat : Ne pas exclure les enfants vulnérables, construire des routes (pour aller à l’école et dans les centres de santé), augmenter le nombre de foyers pour que les enfants ne soient plus contraints de dormir dans la rue.
  • Enfin, aux enfants eux-mêmes : respecter leurs parents, ne pas être violents et/ou tourmenter les plus petits, respecter l’environnement, respecter les droits de l’autre pour qu’il.elle respecte les miens.

Résultats : Ai-je appris quelque chose ?

 

Finalement, l’atelier se termine sur une évaluation de la part des participants. Qu’ont-ils pensé du programme de la journée ? Les animateurs ont-ils remplis leur rôle ? Comment étaient les activités ? Ont-ils appris quelque chose aujourd’hui ? Cela semble être un véritable succès ! Les 10-14 ans sont 11 sur 12 à être très satisfaits et les 15-18 ans attribuent une note de 19,25/20 !

En attendant le prochain focus groupe, on finit la matinée sur une note gourmande avec une collation qui régale grands et petits.