Centre Mirana Tsiky

Le centre Mirana Tsiky est en activité depuis 2004 et à été créé en collaboration avec l’APE (Agir pour la Protection de l’Enfance) et l’AFEP (Association des Femmes et des Enfants des Prisonniers). Il est situé dans le quartier Saharoanha à Antsirabe.  Le Centre Mirana Tsiky a vu le jour afin de répondre au manque de structure adaptée aux enfants dont les parents sont incarcérés. Le centre est ainsi une alternative aux centres de détention dans lesquels les enfants été hébergés le temps de la détention de leurs parents.

Objectifs :

  • Accompagner socialement et moralement les enfants dont les parents sont incarcérés.
  • Offrir un lieu sécurisé et une éducation à ces enfants.

Conditions d’accueil : Jour et Nuit. Les enfants sont dirigés par l’Association des Femmes et des Enfants des Prisonniers ou par le juge des enfants qui décide par ordonnance d’une garde par l’association.

Profil des bénéficiaires : Enfants en placement judiciaire suite à l’incarcération de leurs parents.

Nombre de bénéficiaires : 18 enfants. Le centre a une capacité d’accueil de 30 enfants, mais financièrement il ne peut accueillir que 18 enfants maximum.

  • 18 enfants  : 13 garçons et 5 filles

Les activités :

  • Internat
  • Prise en charge des frais de scolarité : Tous les enfants sont scolarisés à la charge de l’association.
  • Cours de soutien scolaire: Dispensés au centre le soir au retour de l’école.
  • Activités sportives et artistiques : Organisées les mercredi après-midi, les week-ends et lors des temps libres.
  • Travail avec une juriste: l’association essaye ainsi de faire sortir plus tôt les parents de prison. Etits délits
  • Initiation au maraîchage : les enfants terrain culture + récoltes entièrement pour le centre
  • Centre professionnel : En cas de décrochage scolaire, formation professionnelle

Fin d’accompagnement : Suivi social des enfants après la sortie de prison de leurs parents. Seulement pour les enfants d’Antsirabe, l’association accueille également des enfants venus de Tana, mais en raison de l’éloignement géographique ces derniers ne bénéficient pas du suivi social de l’association.

Moyens humains : 7 personnes

  • Educateurs (3)
  • Gardien
  • Cuisinière
  • Responsables en charge de la production de spiruline (algue séchée servant de complément alimentaire afin de lutter contre la malnutrition) (2)

Moyens matériels :

  • 2 bâtiments,
  • un réfectoire,
  • une salle polyvalente,
  • un bureau pour le directeur,
  • des sanitaires dans chaque bâtiment,
  • des dortoirs,
  • une chambre pour le personnel qui dort sur place,
  • des serres pour la spiruline,
  • un atelier pour la spiruline,
  • une maison pour le gardien,
  • un terrain de sport
  • un grand terrain pour la culture et les diverses activités de plein air.

Partenaires : Association française AMADEA,asssociation Agir pour la Protection de l’Enfance, association des Femmes et des Enfants des Prisonniers.  Enfin, depuis 2011 le centre Mirana Tsiky est en partenariat avec l’association française Grandir ailleurs. Lors des grandes vacances scolaires, Grandir ailleurs envoie au centre Mirana des groupes de jeunes venus pour des chantiers solidaires. Ces bénévoles ont par exemple aidés à des travaux d’aménagement dont celui d’un grand bac à laver.

Accueil des bénévoles : Oui mais sélection par le partenaire AMADEA  (www.amadea.org), demande en France, convention de partenariat. Pour les bénévoles, ils doivent être porteurs d’un projet. Ex création d’un potager, maintenance du centre. animation, aide au soutien scolaire. Durée minimum : 5h par jour, 5 jours par semaine. Aucune durée minimum.

Conditions d’hébergement : Oui, logement et nourriture avec une participation de 3 euros/jour.

Contact :

  • Nom du contact : Herivola RATOLOJANAHARY
  • Mail : rvherivola@gmail.com
  • Num : (+261) 033 24 441 52